J’ai choisi d’avoir un chien

Ce que j’aime dans mon métier, avant d’aimer les chiens, c’est ce qui nous anime de vivre avec un animal n’ayant pas les mêmes styles de vie que nous. en dehors de nos especes différentes quoi qu’assez similaires sur les besoins, sur nos personnalités individuelles. Pourquoi ai je pris un animal autre que ma propre espèce ? Pourquoi ai je choisi cette complexité ? Qu’est ce que mon choix dit il de moi ?

J’ai beau travailler avec les humains et leurs chiens, je ne pourrais clairement pas vivre avec n’importe lesquels de ces deux espèces. Je dirai même que je suis très exigeante d’avec qui je vis. Et pourtant, j’ai choisi de vivre avec un chien et deux chattes.

Il arrive très souvent que lorsque j’interviens chez les clients, je me retrouve devant des incohérences entre ce que les protagonistes veulent et ce qui se passe. Or, le non sens, qu’importe l’espèce animale, amène à des déviances (regardez notre société qui sombre au fur et a mesure des années et de notre société qui baigne dans des incohérences complètes).

J’aimerai qu’il soit calme, mais je le trouve triste quand il n’est pas expressif.

J’aimerai qu’il soit sociable mais j’ai peur de le laisser communiquer.

J’aimerai qu’il soit patient mais je n’arrive pas à prendre le temps de lui apprendre.

J’aimerai qu’il sache rester seul, mais je suis incapable de me détacher de lui lorsqu’il est la.

Vous les sentez ces petites incohérences ?

Nos relations sont le reflet de ce que nous sommes. Seulement, nous les humains, nous vocalisons beaucoup. Nous adoptons des masques, qui nous empêchent d’être clair malgré nos neurones miroirs qui sont bien là pour nous faire évoluer les uns les autres, comme tout animaux sociaux que nous sommes. Mais les autres espèces, elles, utilisent leur langage propre, qui peut parfois être bien dérangeant dans notre monde très peu adapté à une autre espèce que la notre. Par ailleurs il est aisé d’observer que les chiens les plus stables sont ceux pouvant se rapprocher au mieux de ce qui correspond à leur espèce, en ayant des contacts réguliers mais sans attentes de la part des humains, le plus libre possible.

La vraie question qui se pose avant de prendre un chien, n’est pas quel type de chien je souhaite, mais pourquoi est ce que je veux vivre avec un chien? Qu’est ce que cette cohabitation m’apporter, et surtout, qu’est ce que je cherche dans cette cohabitation ?

J’ai moi même mis du temps a trouver, et je n’ai toujours pas totalement élucider cette problématique bien plus complexe qu’il n’en paraît.

Ma vie avec Tom est véritablement a mon gout un long fleuve tranquille. Au point où j’ai peur du jour où son vide se fera sentir, et que j’aurai sûrement envie de sauter le pas de vivre une autre aventure avec un autre. Il est très loin d’être parfait, mais est parfaitement imbriqué a notre style de vie au quotidien. Je fais ce qu’il faut pour la vie lui soit agréable, il fait ce qu’il faut pour que ça soit le cas pour moi aussi.

Je vis avec des animaux parce que j’ai décidé qu’ils me permettront de m’aider à évoluer. De trouver des réponses à des questions existentielles profondes. Dans la douceur, trouver des axes de travail pour trouver le compromis. Apprendre à se respecter mutuellement.

Vous voulez connaître le sens profond de ce qu’est une personnes propriétaires d’un chien ? Parlez a son chien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s